> > - -

- -



 
LinkBack
06-17-2009, 09:00 AM   #1
 
 
: Jun 2009
:
: 52
: 66
: 0
  is on a distinguished road



(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Le sujet de la femme en Islam a


Le sujet de la femme en Islam a

beaucoup interpell lattention des gens que ce soit en Occident ou en Orient. Souvent, motivs par des stratgies dont le but est long terme daffaiblir lattachement de la femme sa religion,
beaucoup de journalistes, politiciens, penseurs, etc., tchent ouvertement propager nombre dambiguts et de prjugs autour de la place quoccupe la femme en islam.

Ainsi, pour appuyer leurs positions ils se rfrent des concepts (ceux-ci sont forgs en Occident comme consquence invitable des situations avilissantes qui ont bafou la vie de la femme occidentale) tels que lgalit des sexes, lmancipation de la femme Concepts, notons-le, qui sont non seulement le produit de leurs esprits lacs dnus de toute notion de religion, mais aussi adopts en guise de les gnraliser travers le monde musulman notamment avec la monte dune mondialisation sourde et aveugle, et, surtout, dont les auteurs tentent de les substituer aux postulats islamiques de base.
La femme, puisquelle est une des plus importantes composantes de la socit, les dtracteurs de lIslam trouvent donc son sujet une opportunit de premier choix afin de mettre en uvre leur machine propagandiste de la haine anti-islamique.

De ce fait, nombre de principes ou pratiques islamiques, institus par le Qourn et la Sounna, sont classs lavant-garde des thmes auxquels ces Occidentaux saffrontent. Voile (hidjb), polygamie, hritage, autant de sujets, contraires lesprit de leur civilisation, quils soulvent afin de semer le doute et lamalgame. Ces gens du mal ne se sont pas *******s de prner le dvoilement (de la femme), mais ils ont rajout cela le fait davoir attaqu la religion du monothisme ; ils ont ainsi commenc soulever les ambiguts, porter atteinte aux hadiths prophtiques qui ordonnent la pudeur, et interprter le Livre dAllh selon ce que leurs passions leur dictent afin de pntrer aux curs travers les quivoques diaboliques () En vrit, il nen est pas question de libert ni de revendication de droits, mais cen est une demande de passer au-del des principes 1.

Or, la diffrence toute entire est que lislam est une religion cleste rvle par le Seigneur -Exalt soit-Il-, les musulmans (hommes et femmes) lont accept et agr autant que systme de vie depuis plus de 1443 annes, cen est une voie qui les relie constamment au Crateur et lAu-del ; notre Prophte [IMG]file:///C:/DOCUME%7E1/Administrateur/Local%20Settings/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image002.gif[/IMG] nous a appris de dire au matin co mme au soir et par trois fois : Jai agr Allh en tant que Seigneur, lIslam en tant que religion et Mohammed [IMG]file:///C:/DOCUME%7E1/Administrateur/Local%20Settings/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image002.gif[/IMG] en tant que Prophte 2.

Tandis que ces modes de vie sculiers ns en Occident ne sont, encore une fois, que la rsultante des efforts intellectuels de personnes qui ont divorc davec la Foi ! Ce sont des modes de vie qui conviennent des gens appartenant au mme cercle de pense, cela veut dire les non musulmans. Aussi, devant la Rvlation divine la raison qui tenterait dannuler les principes islamiques na pas de place.

A ce titre, je cite lillustre crivain musulman, MostafSdiq Ar-Rfic, quAllh lui fasse misricorde, qui, avec un style pamphltaire dcrivant la civilisation occidentale, donne des conseils la femme orientale en lui rappelant de se cramponner la guide de lislam : Ô femme orientale, prends garde ! Toi qui es ltoile qui brille depuis la Prophtie, que tu nimites cette bougie qui ne sest allume que tout lheure ! Sans aucun doute, la femme orientale est la continuit des bonnes murs de sa vnrable religion rvle pour lhumain 3.

Les mobiles de ces attaques frntiques tant dvoils, passons maintenant au vif du sujet et rpondre la question Quel est donc le vrai statut de la femme en islam ?
Pour ce faire, il serait trop intressant de commencer dabord par voir comment est considre la femme dans cet Occident qui ne se lasse pas de dcrier, de faon pernicieuse, les enseignements de lIslam. Nous parviendrons ainsi au moyen de ces comparaisons conclure o se trouve la vrit, et, quelle est, donc, la religion qui jouit de la meilleure conduite. Serait-il, une fois de plus, une occasion de confirmer la parole du Prophte [IMG]file:///C:/DOCUME%7E1/Administrateur/Local%20Settings/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image002.gif[/IMG] quil prononait souvent louverture de ses discours : Certes, la Parole la plus vridique est celle d'Allh, et la meilleure conduite est celle de Mohammed[IMG]file:///C:/DOCUME%7E1/Administrateur/Local%20Settings/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image002.gif[/IMG] 4.

A lpoque o les hordes isoles se trouvaient en pleine lutte pour lexistence, le clan devait veiller se dbarrasser de tout rejeton qui ncessitait de grands soins. Les filles nouveau-nes, en premire ligne, avaient ce caractre dimpedimenta (bagages gnants). On cherchait donc sen dbarrasser autant que possible ds leur naissance. On nen laissait vivre quun petit membre, celles dont on avait absolument besoin pour la reproduction de lespce.
En Grce, elle tait un objet se vendant et sachetant dans les marchs et ne disposant daucun droit.
Lors de lEmpire romain, lhomme avait tous les droits sur sa famille. Mme celui de vie et de mort sur sa femme et ses enfants, sans rendre compte lEtat ().
De nos jours, une situation persiste, se maintenant et saggravant toujours davantage : la prostitution.
Chez les premiers Chrtiens, elle tait considre comme la porte de Satan.
En France, en 586 lors du Concile de Mcon, on se demandait si elle tait un tre humain et possdait une me. Et si elle en avait une, tait-ce celle dun animal ou dun humain ? Ils en conclurent enfin quelle avait une me dtre humain mais quelle avait t cre uniquement pour servir lhomme.
LOccident se persuade mme que la sorcellerie est intimement lie la nature fminine, et que toute femme est une sorcire en puissance ( Pour un sorcier, dix mille sorcires ) 5.

Par ailleurs, quen est-il des brillantes formules mancipation de la femme et galit des sexes par lesquelles leurs adeptes sacharnent frocement contre les musulmans ? Cest la libert des dsirs bestiaux dont rien na pu les (ses partisans) empcher daller sa conqute, ni religion, ni caractres et ni intrt commun ou personnel, ce qui les a induits dans lanarchie et a fait heurter les volonts les unes contre les autres et entran les esprits dans la confusion ; ainsi se sont-ils renverss confus et hsitants dans leur garement () Car la passion invite celui qui la suit sabstenir des uvres (religieuses) obligatoires et souhaitables en recherchant le repos, et prfrant la paresse ; comme elle (la passion) linvite galement commettre les pchs pour lesquels lme dispose de forts penchants ( les perptrer). Si lhomme ne les freine pas par la crainte dAllh et la peur du chtiment, il se laissera aller jusquau point de tomber dans la transgression. Ainsi il nhsitera pas face linterdit et ne pratiquera pas dobligation, et cest bien cela la perdition perptuelle 6.

De plus, de quoi voudraient-ils librer la femme musulmane ? Celle-ci na pas connu les tats de vie dsastreux desquels la femme occidentale ne sest affranchie quaprs avoir pay trop cher ! Cependant cette libert est-elle vraiment une libert comme on lentend ? Ou ne pourrait-on pas dire que cest plutt un libertinage ? Ne pourrait-on pas non plus remplacer mancipation de la femme par exploitation de la femme ? Tous ces jolis mots nont en effet pas leur place ici. Ce ne sont que des cache-misre. Certes, il y a eu un changement dans la vision de la femme, mais ce changement ne sest pas fait positivement.
De nos jours, il suffit douvrir les yeux pour voir que la femme nest toujours pas respecte comme il se doit, mme sils veulent le faire croire.
Il est vrai quelle a acquis une libert ; mais cest une libert totale, exempte de principes, de valeurs, de pudeur ou dhonneur. Elle est passe dun extrme un autre, dune absence de libert une libert sans limite aux fruits amers.
() Depuis cette pseudo-libert les vices nont fait quaccrotre. La femme na jamais connu dmancipation, mais connat plutt une exploitation par des hommes sans aucun scrupule profitant delle pour arriver leurs fins 7.

Cela dit, il en est ici de ralits que peut observer toute personne qui voyagerait lOccident. Persiste-t-on donc vouloir calquer ce mode de vie combien malheureux ? Il y a certes ici un rappel pour des gens sduits par cette civilisation matrialiste et pragmatique, qui ne prte aucune importance aux valeurs morales et humaines instaures par lIslam.

La position du juste milieu est dans lIslam

Tout comme lhomme, la femme est cre pour vouer le culte de lunicit Allh -Puret Lui-. La crainte pieuse [At-Taqwa] en plus quelle est une adoration que lon doit accomplir, elle est aussi un critre qui distingue les bonnes personnes des mauvaises. En effet, par des Versets explicites Allh en fait mention dans son Livre ((Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a crs d'un seul tre, et a cr de celui-ci son pouse, et qui de ces deux-l a fait rpandre beaucoup d'hommes et de femmes. Craignez Allh au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens de sang. Certes Allh vous observe parfaitement.)) An-Nis' (Les Femmes)/ V. 01 ; et Il dit aussi ((Ô hommes ! Nous vous avons cr dun mle et dune femelle, et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus, pour que vous fassiez connaissance entre vous. En vrit, le plus noble dentre vous, auprs dAllh, est le plus pieux. Allh est certes Omniscient et bien Inform)) El Houdjourt (Les Appartements)/ V. 13.

De mme, lIslam a reconnu la femme des droits contribuant la ralisation dune vie quilibre, en prenant en compte les lments qui constituent la socit dans un sens de complmentarit, sans pencher sur un cot au dtriment dun autre. Considrer les choses dans un contexte dinterrelation est lun des caractres sur lesquels la vision de lhomme et la femme est fonde en Islam. Lislam tant une religion complte et indivisible trouve ainsi sa compatibilit au-del du temps et des contres.

Cependant, lattitude de ses adversaires qui est de prendre des sujets ou des principes islamiques et de les critiquer sparment sans regarder lensemble des rgles qui les relie les uns aux autres, est une preuve de mconnaissance de cette religion, mais aussi, une fois de plus, un motif qui leur permettra de tenter de la discrditer.

Bien au contraire, notre religion accorde la femme le rang le plus respect. Cest pourquoi elle a lgifr plusieurs Lois relatives la vie fminine, le mariage, le travail, le comportement envers elle, le divorce, en sommes toutes les pratiques garantissant la musulmane considration, respect, et valeur, voire mme au dernier moment de son existence sur terre, les enseignements islamiques lui rservent des dispositions particulires concernant son lavage funbre, son linceul et son enterrement. Quelle que soit sa situation, quelle soit pouse, fille, mre, il a t ordonn lhomme de bien se comporter avec elle. Faire le contraire est donc une dsobissance et passible dun chtiment divin. Le Prophte [IMG]file:///C:/DOCUME%7E1/Administrateur/Local%20Settings/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image002.gif[/IMG] a en effet dit : Le croyant qui a la foi la plus parfaite est celui qui a le meilleur comportement. Les meilleurs dentre vous sont les meilleurs avec leurs femmes 8 () lIslam donna la femme une place sans quivalent dans aucune autre communaut. Il lui a ainsi reconnu des capacits et des droits inconditionnels, dans toute gestion dordre civil, conomique ou personnelle. La femme jouit de la capacit et du droit dhriter, de donner, de lguer, de contracter une dette, dacqurir, de passer un contrat, dattaquer en justice et dadministrer ses biens. Elle a aussi le droit de choisir librement son mari, de se remarier, aprs avoir divorc ou tre devenue veuve. Ce dernier droit na t reconnu la femme occidentale que bien tardivement.
Parmi ses droits sur lhomme, on peut citer par exemple : le versement de sa dot lors de son mariage, subvenir tous ses besoins et la bonne cohabitation avec elle comme il est mentionn dans le Verset suivant (Et cohabitez avec elles convenablement)An-Nis/ V. 199.

Quant la question de lhritage dont lhomme reoit la double part, celle-ci sexplique par le fait quil est astreint des obligations financires dont la femme est compltement dispense, ce qui fait quelle garde sa part toute entire, alors que les charges familiales reviennent (religieusement) lhomme seul.

Et envers sa mre, le musulman doit tre encore plus bienfaisant car elle est la cause de son existence, elle a port son enfant avec difficult et douleur pendant neuf mois. La mre veille sur la bonne croissance de ses enfants et se sacrifie entirement pour eux. Une fois le Prophte [IMG]file:///C:/DOCUME%7E1/Administrateur/Local%20Settings/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image002.gif[/IMG] fut interrog : Ô Messager dAllh ! Quelle est la personne qui serait plus digne de recevoir ma bonne compagnie ?Il lui rpondit : Ta mre ;lhomme lui rajouta : Puis qui ? ; Ta mre ,lui rpondit encore ; puis il lui demanda encore : Puis qui ? , Ta mre ,lui rpondit encore ; lhomme linterrogea encore une fois : Puis qui ? , Ton pre lui rpondit le Prophte[IMG]file:///C:/DOCUME%7E1/Administrateur/Local%20Settings/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image002.gif[/IMG] 10.

Enfin, que lon pratique toutes les idologies du monde hors des prceptes de lIslam relatifs la femme, ni elle ni lhomme ne sauraient atteindre la paix intrieure et le bonheur. Notre Crateur -Bni et Trs Haut soit-Il-, Lui qui a cr lhomme et la femme a donn chacun deux des caractristiques particulires. Sortir de lordre des choses quAllh nous a apprises par lintermdiaire de notre Messager [IMG]file:///C:/DOCUME%7E1/Administrateur/Local%20Settings/Temp/msohtmlclip1/01/clip_image002.gif[/IMG] serait une acceptation de rpandre le chaos, de renverser les valeurs. Considrer la femme tel que le veut lislam, donc selon ce que Allh a dcrt, Lui le Lgislateur des Lois sages sera la ralisation dune socit quilibre et bienheureuse.


Puisse Allh nous accorder lamour de cette religion, sa pratique et sa propagation, Âmn ! Puret et Gloire Toi, Allh ! Jatteste quil ny a point de dador part Toi. Je Te demande pardon, et je me repens Toi.





__________________
-->

     
06-17-2009, 09:21 AM   #2
<>
 
  miss mema
 
: Jun 2009
:
: 59
: 0
miss mema will become famous soon enough
: Le sujet de la femme en Islam a

__________________



-->
miss mema

miss mema    

()

« ! =) | »



05:56 PM

- - -

Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
SEO by vBSEO 3.6.0 TranZ By Almuhajir